HomeÉchos de chez-nous › LA VIE CHEZ-NOUS

LA VIE CHEZ-NOUS

Avril, le mois de nos fondateurs : une coutume bien ancrée dans notre congrégation…

Dans notre communauté, il est de tradition de célébrer le mois de nos fondateurs. Pourquoi en avril?  Parce que nos fondateurs sont décédés en avril : mère Saint-Bernard (Virginie Fournier), le 30 avril 1918 et le Joseph-Onésime Brousseau le 18 avril 1920.

L’histoire nous rappelle que, pour le père Brousseau, la veille au soir de son décès, il avait demandé qu’on prépare les vêtements liturgiques, car il désirait célébrer l’Eucharistie, alors qu’il était alité depuis une semaine. Il est allé célébrer au ciel. Notre fondateur a écrit sur son testament : « Oubliez-moi si vous le voulez, mais n’oubliez pas mes pauvres. »

Quant à Virginie Fournier, elle est décédée la veille du mois de Marie…

Amante de la nature, elle cultivait les fleurs pour décorer les autels et elle cueillait des herbages pour soigner les malades. Ce jour-là, à défaut de décorer l’autel de la Vierge Marie, selon son habitude, c’est Marie qui est venue cueillir « sa petite violette des montagnes » pour que son parfum embaume le ciel. Notre fondatrice nous a laissé comme consigne : « Mes sœurs, restons petites, effaçons-nous. »

Les connaître, c’est découvrir Dieu dans leur vie. Venez en savoir plus sur l’histoire unique de Joseph-Onésime Brousseau  et Virginie Fournier.

Julienne Gosselin, ndps.