HomeLes fondateurs › Appel et réponse

Appel et réponse

« Espérer contre toute espérance ».
Virginie Fournier

22_Virginie 44 ans

Virginie à 44 ans

L’attrait pour la vie religieuse ne quitte jamais Virginie. En juillet 1892, pendant qu’elle exerce sa charité envers les siens à Fall River, elle reçoit une lettre de Mère Saint-Norbert des Sœurs de Jésus-Marie. Celle-ci l’invite à participer à l’œuvre du curé Brousseau à Saint-Damien et la presse d’entrer en communication avec lui. Cette lettre est le début de la grande aventure qu’elle s’apprête à vivre.

Virginie arrive à Saint-Damien le 26 août. Le curé reconnaît en elle la fondatrice de sa communauté et dans son cœur, une voix se fait clairement entendre: « Ne la laisse pas partir ! »

Il lui explique son projet et lui demande une réponse pour le lendemain matin après la messe. Virginie est divisée entre son envie de retourner auprès de sa mère malade et son désir de devenir religieuse. Son dilemme la fait souffrir et elle relate : « Par deux fois, pendant la messe, j’ai cru que j’allais mourir, tant le cœur me faisait mal. »

Elle demande à retourner à Fall River pour préparer sa mère à la séparation mais le curé ne la laisse pas partir. Il lui donne deux minutes de réflexion. La divine Providence la conduisant, elle accepte le défi et consent à rester auprès du curé Brousseau pour établir l’œuvre qu’il porte en son cœur.

« Me voici ! Disposez de moi comme il vous plaira ! »

Virginie Fournier