HomeLes fondateurs › Missionnaire agricole

Missionnaire agricole

« Dans un avenir plus ou moins prochain, vous verrez les terres montueuses et rocheuses de Saint-Damien, transformées en jardins potagers et en vergers magnifiques  ».
Joseph-Onésime Brousseau

5_Petit camp du Lac Vert

Petit camp au Lac Vert

 

6_Cabane à sucre_Frères Notre-Dame des Champs

Père Brousseau et des frères de Notre-Dame
des Champs à la cabane à sucre au Lac Vert

Afin de contrer l’exode des colons canadiens-français vers les régions industrialisées des États-Unis, des projets sont développés par la Société de colonisation du diocèse de Québec. Prêtre missionnaire colonisateur, Joseph-Onésime Brousseau entre dans le mouvement. Il est le premier, dans la région, à appliquer les méthodes sélectives d’exploitation forestière et le système rotatif de culture. Il donne des conférences sur l’art agricole, introduit la culture fruitière et concourt à l’établissement d’un aqueduc, d’une beurrerie et d’un moulin à scie. Il met en culture les terres de la fabrique et développe une ferme modèle.

En 1899, l’archevêque de Québec le nomme missionnaire agricole. En 1902, l’abbé Brousseau fonde la communauté des Frères de Notre-Dame des Champs qui a pour mission de travailler la terre, d’enseigner l’agriculture aux orphelins et d’en faire de bons cultivateurs et de bons chrétiens.