HomeUN VILLAGE AU COEUR DES MONTAGNESLes débuts de la congrégation › Épreuves des débuts

Épreuves des débuts

« Le Seigneur m’avait tout donné, il m’a tout ôté, excepté ma confiance en sa Providence ».
Joseph-Onésime Brousseau

"29_Monseigneur

Monseigneur Louis-Nazaire Bégin

 

30_cimetière NDPS

Premier cimetière de la communauté NDPS

La communauté naissante connaît son lot d’épreuves. Leur destinée est compromise lorsque des rumeurs parviennent jusqu’à l’Archevêque. On lui rapporte qu’il y eut plusieurs alertes causées par des débuts d’incendie. Le 28 septembre 1893, Monseigneur Bégin se rend à Saint-Damien, bien décidé à dissoudre la communauté avant qu’il n’y ait « quelque grillade lamentable ». Influencé positivement par le curé de Sainte-Claire, édifié de sa visite des lieux et de sa rencontre avec les sœurs, il ne mettra pas à exécution son projet.

Dans la grande pauvreté, les sœurs luttent contre le froid, l’isolement et manquent de tout. Les risques d’incendie sont toujours omniprésents. D’ailleurs, elles perdent la majorité de leurs biens dans l’incendie de 1905.

Entre 1892 et 1920, la Congrégation est affectée par la maladie et le deuil. Durant cette période, on dénombre 39 décès, dont 17 de la tuberculose et 7 de la grippe espagnole, en 1918.

Puis, en avril de la même année, Mère Saint-Bernard s’éteint à l’âge de 69 ans, après 25 ans de vie religieuse. Suivra, en avril 1920, la mort du Père Brousseau à l’âge de 66 ans.