Donne le meilleur pain qui soit

Si tu vois du mal autour de toi
et que tu as tendance à juger
et à vouloir condamner ses auteurs,
tu suis le penchant de ta nature,
mais tu donnes du pain noir à manger
aux personnes que tu montres du doigt.

Si tu es capable de distinguer
entre une mauvaise action
et la personne qui l’a commise,
entre le crime et le criminel,
si tu rejettes le péché
sans condamner le pécheur,
alors tu te nourris du bon pain
de l’Évangile du Seigneur
et tu donnes le meilleur pain qui soit
à l’autre que tu allais juger,
la pain de ta bonté et de ton pardon.

Ah ! qu’il est bon, ce pain
qui donne une nouvelle chance à l’autre,
qui lui permet de se relever
et qui te fait grandir
devant toi et devant Dieu !

Jules Beaulac

Donne-nous le pain de ce jour,
Réflexions et prières pour les jours du Carême 2006,
Novalis