Prier, c’est être en vacances avec Dieu

Selon un père cistercien, Guillaume de Saint-Thierry,
la vie du moine est de vaquer à Dieu (vacare Deo en latin)…
Personnellement, j’aime traduire ainsi : la vie du moine – et la vie de prière –,
c’est être en vacances avec Dieu.

Les vacances avec Dieu sont plutôt particulières…
D’abord, elles demandent de la souplesse et de la disponibilité :
Dieu est un compagnon de vacances qui ne veut pas tout planifier d’avance;
il aime laisser place aux surprises de l’Esprit Saint.
Par ailleurs, Dieu fuit la publicité tapageuse : il aime aller dans les endroits retirés, à l’écart.

Les vacances avec Dieu demandent des moments de profonde intimité,
des moments où, à l’exemple des disciples d’Emmaüs,
notre cœur devient tout brûlant lorsque nous accueillons sa Parole et son Pain (voir Lc 24,28-32).

Les vacances avec Dieu comportent aussi des moments d’émerveillement,
où son visage nous apparaît sous un jour que nous n’avions jamais vu,
où il se révèle soudainement à nous dans sa beauté et sa gloire…
Des moments toujours trop brefs, car Dieu nous invite ailleurs,
alors même que nous voudrions planter notre tente (voir Lc 9,28-36).
Les vacances avec Dieu ont une saveur d’éternité !

Les vacances avec Dieu comportent aussi des jours moins ensoleillés,
des jours où il ne se passe rien en apparence,
des jours où nous avons l’impression que Dieu n’est plus là…
Et quelle joie formidable de le découvrir à nouveau de l’entendre nous dire,
sans l’ombre d’un reproche dans la voix : « J’étais toujours là… Tu ne savais plus me voir… »
Oui, Dieu est un ami tellement discret qu’à certains moments on peut ne plus le voir !
Il ne s’impose jamais !… De notre côté nous ne devons pas chercher à le posséder…
Il se révélerait alors insaisissable, et comme il aurait raison !….
L’amitié, l’amour, c’est gratuit ! C’est un don que nous accueillons dans la reconnaissance,
comme un mystère et une promesse d’enchantement.

Mgr Yvon-Joseph Moreau

Mgr Yvon-Joseph Moreau, Respirer Dieu, Médiaspaul, 2014